Surprise!

Bonjour,

 

Au vu du nombre très restreint de sortie que j’ai pu faire jusque là, et vu les conditions météorologiques du moment, je crois qu’il est bien de faire un article sur ma dernière sortie surtout que celle-ci c’est plutôt bien passée!

Tout commence dimanche dernier lorsque, avec mes parents, nous partons nous promener dans les gorges du Dolaison. Intérieurement, je saute sur l’occasion pour jeter un oeil aux niveaux du Dolaison, qui a subit, comme toutes les rivières du coins, des niveaux en montagnes russes, avec les pluies entre coupées de quelques jours de beau temps….Enfin, la rivière est haute et légèrement teintée, mais pêchable. C’est ainsi que je prévois d’aller au même endroit le lendemain après midi.

Le repas du lundi midi bien vite avalé, je pars donc sur le secteur de gorges que je n’ai jamais pêché jusque là. La rivière est dans une vallée un peu encaissée, avec des gros blocs de roche ( volcanique ou granitique), et des éboulis. la rivière forme des vasques, des trous et des petits courants, très jolis.

Début du parcours
Début du parcours

La rivière est large de 5/6 mètres un peu plus à certains endroits, et elle n’est pas très encombrée par la végétation environante. La rivière est plus basse qu’hier, et l’eau va en s’éclaircissant. Je commence à pêcher un peu plus haut que les repérages de la veille. Les premiers lancés sont un peu hésitant, puis les réflexes reviennent assez rapidement. Des insectes sont présents dans les airs, et un peu sur l’eau. Principalement des march brown, des baétis, et de nombreux sedges.

March brown
baetis

C’est ainsi que je commence à peigner le premier trou en nymphe. Rien ne veux, et puis d’un coup des mouches commencent à dériver sérieusement sur l’eau, des march brown un peu partout, battant des ailes pour se sortir de ce piège qu’est l’eau. c’est alors avec un montage en parachute de march brown que je finis le trou. Et en plein courant à ma grande surprise une truite vient gober ma mouche. J’en ferai ainsi une et loupe une autre sur ce même trou.

La plus grosse
La plus grosse

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je continue de monter la rivière qui est très jolie mais perd peu à peu son profil saccadé par les trous et devient de moins en moins pentue… Moins jolie. Puis la rencontre avec des pêcheurs me convainc de redescendre sur le secteur repéré la veille. Ni une ni deux me voilà dans la voiture. Une fois garé sur le bord de la route, me voilà à l’assaut de nouveau à des trous, au milieu d’énormes bloc rocheux. Les truite montent facilement sur les imitations de march brown, hameçon de 12, et tout roule. Je ferai trois autres truites en sèche, et j’en ferai deux autres en nymphe. Au détour d’un contre courant, je loupe une jolie truite qui devait avoisiner les 30cm…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis montant toujours, je me retrouve au milieu d’un éboulis, le Dolaison, fait des jolis trous, et puis au loin une cascade… Si je m’attendais à ça ici! Assez surpris, c’est une ancienne retenue d’eau, avec un joli plat envasé. Sûrement un captage pour un ancien moulin.

Au loin la cascade
Au loin la cascade

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis en montant au dessus, s’étend un jolis plat

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

tout le long de l’après midi, les mouches auront été présentes sur l’eau et au dessus de l’eau, mettant les truites aux aguets, tout ce qu’il faut pour faire du poisson en sèche.

J’y retournerai très certainement lorsque les eaux seront un peu plus chaudes et plus basses… peut être qu’un coup du soir sur le plat ne sera pas inintéressant 😉

 

Bonne semaine à vous

stef43

 

Originally posted 2013-04-22 19:04:29.

2 commentaires.

  1. bonjour,
    très sympathique ballade dans ce pays de la Haute Loire, merci pour cette évasion.
    ici, c’est encore haut mais la baisse s’effectue lentement laissant présager des jours intéressants…
    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.