Que de contrastes!

Salut!

 

Qu’il est intéressant d’être étudiant; nous avons tellement d’opportunités de nous déplacer, de visiter d’autres régions, d’autres rivières qu’avec les moyens de locomotion actuels, sur un week end, il est facile finalement de faire un véritable break dépaysant.

Cet été : pas mal de découvertes, de prises de conscience et d’émotions.

Découverte du Doubs Franco-suisse, le temps d’un week end, orageux de début juillet avec Pat et Eric. C’est certain que sans les orages de la nuit de vendredi à samedi nous aurions pu pêcher un peu plus les deux jours suivants, mais bon, rien que le paysage faisait pas mal le boulot!

falaises

rivieres-nuages-3

Les orages grondent au loin.

Re-découverte de la Haute Seine à Vix, deux sessions pour apprendre l’humilité, le calme et la sérénité devant des poissons sur-stressés, alertes à tous mouvements, ombres suspectes en bordure… Reprendre les bases en nymphe à vue était aussi un des objectif des sessions là bas, non sans mal : ce n’est peut être pas la meilleure rivière pour ça.. mais bon on peut voir du poisson au moins!

nageroire ombre-long-1

L'attente

L’attente

Prise de conscience de grandes différences de biotope entre le calcaire et le granitique.

Etre sur Nancy avec une voiture pendant la saison de pêche est intéressant, car des rivières acides descendant des Vosges et des rivières de plaines d’alluvions, à pH plus neutre sont à la portée du pêcheur. Ainsi, en un week-end, moyennant quelques kilomètres, j’ai pu visiter la Mortagne et la Vologne deux rivières issues des Vosges gréseuses ou granitiques mais également l’Esch, ou la Marne qui ont des eaux plutôt riches à pH plus élevé. Les différences de croissance, de biotopes sont flagrantes, et les truites de Haute Loire, sont bien loin des jolies poissons de la Marne ou de la Chiers. Photos à l’appui…

Truite du Dolaison

Truite du Dolaison

Truite de la Freycenette

Truite de la Freycenette

Truite de la Freycenette

Truite de la Freycenette

Truite de la Vologne

Truite de la Vologne

Et les rivières calcaires :

truite-nageoire

Truite de 45cm

grosse-eau

Le record pour l’instant est de 55cm

grosse-main

Le sourire du pêcheur qui a dépassé la barre des 50/55cm, en sèche.

grosse

45 cm

Un automne 2015 à l’Ombre sur la Moselle…

Découverte et approfondissement des pêches d’arrière saison de l’ombre commun en seconde catégorie. Longs bas de ligne, mouches plus petites, dérives avales, dérives plus longues, etc. Tout y es passé je pense, et c’est plutôt sympa lorsque les olives dérivent comme un tapis roulant tout autour de soi avec quelques gobages d’ombre par-ci par là! C’est pour ça que je vais remettre ça cet automne sur la Vienne et la Dordogne…

Une saison à Ombres sur la Loire

Oui, cette année, j’ai particulièrement remarqué la présence d’ombres commun dans mes photos de parties de pêche sur la Loire. Aucun en sèche, tout en nymphe, mais c’est la première fois que j’en prend autant en si peu d’occasions sur la Loire. On ne sait pas trop comment se situe la population sur la Loire, on suppose qu’elle vivote, elle semble assez fragile, toute la population se concentrant en première catégorie. Mais ça fait plaisir d’en prendre quelques un de temps en temps : ils sont toujours là!ombre-fermombre-ouverture

 

Aller et puis écrire un article c’est aussi un prétexte pour mettre quelques photos…

pierre-ferm

Une fermeture sous un temps d’automne

pont

Pont abandonné sur la Mortagne

chamois-perspective

Habitant du sommet du Honeck

Infusion de menthe sauvage dans l'eau de la Loire

Infusion de menthe sauvage dans l’eau de la Loire

Catégorie cascades et autre.

cascade

Cascade dans les Vosges

casca-dolais

Petit vallon perdu aux portes du Puy

equilibre-dolai

Franchissement du vieux barrage : tout est question de confiance et d’équilibre

fonctaine2

Catégorie nuit et étoiles

sommet_lune2

Le sommet du Honeck à 2h du matin

couche-longemer

Couché de soleil avec le lac de Gérardmer

couche-de-soleil-2

feu loire

Petit feu en bord de Loire

feui plan

Petit feu en bord de Loire

essai de photographie d'étoile filante

essai de photographie d’étoile filante

Merci à toutes les personnes qui m’ont guidées et que j’ai rencontré sur toutes les nouvelles rivières que j’ai eu la chance d’arpenter.

A+

Une année de vadrouille

Salut,

il est temps de faire un petit bilan de ma saison. Certes il est tôt, mais la pêche a été peu présente cette saison dans mes activités : la fautes aux études.  Néanmoins, cette saison fut riche en découvertes, en poissons, et en enseignements.

Pour commencé, personne ne peux louper l’ouverture. Bon… ce n’est pas une période exceptionnelle pour la mouche, mais le retour sur la rivière, le bruit de l’eau, les légères gouttes qui s’infiltrent dans les waders percés, tout ça nous avait un peu manqué pendant ces mois d’hivers. Cette fois il avait fais beau et assez chaud. Nous étions avec Yann sur la Freycenette et la Borne. Quelques truites de faites surtout en nymphe.

La Borne

La Borne

Plus grosse truite de la journée

Plus grosse truite de la journée

Le lendemain, il fallait obligatoirement que j’aille sur le Dolaison retrouvé mes repères sur ce ruisseau que j’ai tant arpenté, et qui m’a offert de jolies surprises cette année.

Truite du Dolaison

Truite du Dolaison

Ensuite, le temps fut vraiment capricieux, et les rivières faisaient le yoyo un peu partout dans le département. Alors entre deux averses on tentait le tout pour le tout, avec surtout une certaine motivation pour découvrir d’autre portions de rivières encore inconnues pour moi . Ainsi, le haut du Dolaison fut mon terrain de jeu pour quelques sorties pendant l’année!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une des habitantes du coin

Une des habitantes du coin

Vous trouverez d’avantage de détails sur cette sortie sur cette page :  http://stef43.gobages.net/2013/04/22/surprise/

Encore une fois le temps fait des siennes; week end de prévu avec Yann sur l’Allier et le plateau de Saugues autour de début mai. Ce fut sous la neige collante, que nous pêchâmes 3/4 d’heure chrono, jusqu’à ce que l’on décide de repartir pour ne pas rester coincés là bas à cause d’une route enneigée.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Virlange

La Virlange

Puis, vient le moi de juin, les premiers coup du soir sont possibles, mais manque de pot, ce jour là les mouches de mai avait décidé de sortir dans l’après midi, profitant d’un refroidissement de l’atmosphère. Une seule truite succomba à ma mouche de mai.

Truite en pré coup du soir en sèche

Truite en pré coup du soir en sèche

Ensuite, les coups du soir début juillet furent autant d’occasion pour moi de douter de ma pêche : je pêche mal, manque de confiance en soi, en ma pêche. Je rate beaucoup de poissons, je ne ramène que de petits poissons. Ah! c’est pas possible! Le manque de sortie cette année se fait sentir quand il faut allonger et rester précis dans ses dérives, ainsi je préfère une pêche plus directe en nymphe à courte distance : rien de très excitant…

Couché de soleil sur le Mont Bar

Couché de soleil sur le Mont Bar

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis vient un break dans les sorties d’une 15aine de jours en raison de mon départ sur les chemins de saint Jacques. Ah il y a de jolies rivières sur l’Aubrac et dans la vallée du Lot! 😉

Saint Cômes d'olt

Saint Cômes d’olt

Le Bès au niveau de Nasbinal

Le Bès proche de Nasbinal

L'aubrac et la gentiane

L’aubrac et la gentiane

Puis le clou de l’année est arrivé, un petit voyage de pêche seul en Haute Marne, et autour de Dijon. Une tente plantée chez des cousins à Arc en Barrois ( 52), une voiture pour l’autonomie, un guidage de deux jours sur la Marne et des affluents, puis une journée et demie en « autonomie ». Tout ce qu’il faut pour explorer une région. Le guidage fut effectué par Brice SYLVAIN, ( http://pecheurdenature.wordpress.com/ ), un gars très sympa, qui connait bien la vallée de la Marne, et de certain de ses affluents. Merci encore Brice pour ce guidage et pour les photos!  voici un aperçu des poissons pris là haut.

Pêche dans des rivières plus larges

Pêche dans des rivières plus larges

Ombre du Rognon

Ombre du Rognon

Ombre de la Marne de 40 environs

Ombre de la Marne de 40 environs

Ombre de environ 40

Ombre de environ 40

le Rognon

le Rognon

Truite de 36 cm en nymphe à vu, le premier poisson du séjour

Truite de 36 cm en nymphe à vu, le premier poisson du séjour

Truite du Rognon

Truite du Rognon

Truite

Truite

Ce petit aperçu des rivières de la Hte Marne fut intéressant, car elles sont très différentes de celles de Hte Loire. L’ombre est majoritaire ( même si pas mal de truite ont été prises sur le Rognon), en raison du faciès de la rivière ( granulométrie, hydromorphologie, topologie), ce sont souvent des rivières de plaine, avec des courants assez profonds, des trous, avec des radiers. L’eau est très claire, la pêche à vue était possible. ( mise à part sur la Marne au début du séjour, qui avait subi une coloration liée aux orages du week end.) Beaucoup de poissons pris en nymphe, mais quelques ombres et truites ont été tentés par une sèche en pêchant l’eau.

Après ces trois jours en Haute Marne, je mis le cap sur Dijon, où Seb m’attendait pour une journée et un coup du soir ensemble. Petit détour par le village de Bèze, zone de la résurgence de la Bèze. Très surprenant comme lieu, en Hte loire, nous avons plutôt l’habitude de voir une rivière naître par un ruisseau puis grossir lentement au fil de son parcours; ici la rivière émerge avec déjà quelques 10 aine de mètres cube pour débit… La magie du calcaire, et de la géologie du coin.

La résurgence

La résurgence

"Source" de la Bèze

« Source » de la Bèze

Je rejoins seb sur un no-kill de la Bèze, mais ils ‘avère qu’elle est trop haute pour être pêchable à vu. Nous ferons donc le coup du soir sur l’Ouche à l’entrée de Dijon. Rivière intéressante pour sa population d’ombres.

Le lendemain, nous mettons le cap sur la Haute vallée de la Seine, pour pêcher un parcours assez connu, voir même mythique de la Seine : le parcours de Vix. Nous rejoignons là bas Alain ( Pere castor), et Patrick. Cette fois, nous pêchons réellement dans un aquarium : une eau très très claire, des poissons en veux-tu en voilà! des ombres et des truites, de taille moyenne largement supérieure à celle de Hte Loire. La journée c’est résumée à essayer d’approcher les poissons avant que ce soit eux qui ne te voient, et ensuite de lancer sans les faire partir…. Autant dire que pour moi ce fut chaotique, manque d’habitude, d’habilité dans la pêche à vue. Je décale deux poissons sur mes nymphes, et en décroche un en sèche.

derive aval OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis en fin d’après midi, des petites éphémères feront monter quelques poissons, bilan : deux ombres en sèche pour sauver l’honneur!

La rivière

La rivière

Epuisetage

Epuisetage

Ombre en sèche

Ombre en sèche

Ces rivières (Marne et Seine) sont très particulières puisqu’elles abritent un très grand nombre d’espèces de poissons telles que des truites, ombres, mais aussi brochet, carpes pour la Marne. Les limites d’habitat des différentes espèces sont beaucoup plus flou, moins marquées, qu’en Haute loire.

 

Retour en Hte Loire pour le mois d’Août, je retourne sur des portions de rivières explorées quelques moi avant. Les eaux sont plus basses, l’eau plus claire, les poissons plus méfiants…

Truite de la Borne

Truite de la Borne

Truite de la Borne

Truite de la Borne

On retrouve des couleurs de truites de chez nous!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petit truite

Petite truite

Une journée de pêche avec Yann sur la Borne,nous permis de faire un peu de poissons, surtout en nymphe… Un coup du soir sur l’Arzon avec Laurent peu productif, pour finir cette saison.

Cette saison fut riche en nouveautés, et en expériences. J’espère pouvoir aller un coup au brochet avant la fin de l’année, mais ce n’est pas gagné :s

Bonne fin de saison à vous! Bonne fermeture, Bonne siason pour l’ombre en 2nde catégorie pour ceux qui ont la chance de prolongé un peu la saison des salmonidés dans leur régions!

 

A bientôt

 

stéphane