La Haute Loire à l’honneur

Salut,

 

Globe fishing, un road movie halieutique, a posé récemment ses valises en Haute Loire, département auquel je suis très attaché car c’est un terrain de jeu que je parcours avec un très grand plaisir, et qui m’a vu progressé à la mouche depuis pas mal d’années maintenant. Malheureusement, j’ai de moins en moins d’occasions de venir y faire des sorties à cause de mes études, mais je vois d’autres choses!

Xavier Luzuy découvre les gorges de l’Allier à bord de canoë en compagnie de Steeve COLLIN, guide et moniteur de pêche en Haute Loire qui propose ce trip de trappeur associant la pêche et le canoë…

J’en profite pour mettre en lien le site du moniteur de pêche,

Emotion pêche, Steeve COLLIN

Puis il découvre les merveilleuses gorges de la Loire, joyaux du département pour son caractère sauvage, et encore préservé…

Pas de gros poissons, mais c’est à l’image de nos rivières… Des poissons modestes, des couleurs superbes, et un cadre idéal! 🙂 Ce que montre plutôt bien ces petits reportages de quelques dizaines de minutes.

Un dernier sur le lac du Bouchet, pêche à vue des chevesnes sous le soleil… Une pêche très agréable avec des poissons finalement pas si facile que ça !

Si le trip en canoë vous tente bien, il y a aussi ces quelques vidéos réalisées par PM prod 😉

Il propose également de découvrir les gorges de la Loire à cheval, toujours mis en lumière par PM Prod!

Aller je vous laisse digérer ces vidéos  🙂

Et puis venez en Haute Loire pour essayer!! c’est toujours l’adopter ensuite 🙂

 

A+

 

Questions pratiques

Salut,

Dans cet article je vais vous développer l’aspect pratique du trip pêche/rando de cet été…

Déjà si certain d’entre vous n’ont pas lu le résumé sur Gobages je vous invite à le faire se sera plus clair pour la suite 😉 http://www.gobages.com/peche-mouche/retour-aux-sources-5653.html

 

Le Gerbier de Jonc et sa vue

Le Gerbier de Jonc et sa vue

Partir avec son sac cela fait envie à beaucoup de gens sans pour autant qu’ils franchissent le pas. Personnellement, je réalise toujours un travail amont pour savoir un peu où je vais, comment je peux me ravitailler, où, le chemin, avoir des infos sur la rivière, les spots intéressants etc.

Pour réaliser un bon trip, je vous conseille d’étudier les cartes IGN au 25/1000 de votre zone, on arrive, avec un peu de pratique, à avoir un bon aperçu du terrain (topographie, aspects de la rivière, habitations, taille du chemin etc.) Etudier tout les aspects de votre randonnée, mais laisser aussi une petite part de surprise, car c’est aussi ça qui est intéressant lorsqu’on est plongé en pleine nature et de devoir se débrouiller seul ou à plusieurs. La carte permet de bien dégrossir son chemin. Ensuite pour la pêche, un peu d’infos sur les meilleures périodes, les poissons peuvent être rassurantes, mais ne sont pas forcément obligatoires!

 

Carte du chemin emprunté entre Goudet  et Arlempdes

Carte du chemin emprunté entre Goudet et Arlempdes

Question logement, nous avons eu très froid et il faisait très humide pendant notre trip, certain était partis pour dormir en hamac, mais ils se sont vite ravisés, et nous avons tous fini par dormir sous tente. Pendant ce trip, j’avais pris le tente T2 ultra ligth de chez Décathlon, solide et plutôt légère, c’est une tente adaptée à mes utilisations c’est à dire une utilisation quasi tout les ans pour des randonnées, du camping, quand il s’agit de la transporter pendant la journée. Malgré tout dormir à trois gaillards dans une tente de 2 places pendant 5 nuits est assez inconfortable, je vous conseille donc aussi d’avoir une idée du nombre de personnes qui risque d’y dormir avec vous si jamais vous êtes plusieurs!

Pour le duvet, il faut bien le choisir en fonction de vos besoins!! je ne vais pas développer le sujet, mais je vous renvoie sur l’article de Benjamin Clerget qui est très intéressant : http://clergetblog.com/montagne/choisir-sac-couchage/

 

Le campement

Le campement

Des lieux de bivouac sympas!

Des lieux de bivouac sympas!

Niveau nourriture, nous avions cherché ce qui avait un rapport poids/énergie le plus intéressant. Au petit déjeuné, nous avions opté pour des barres de céréales type Granit, petit, léger et assez nourrissant pour une matinée de marche. Quelques sachets de thé pour pouvoir boire autre chose que de l’eau seule. Ensuite, le midi nous mangions finalement beaucoup moins qu’habituellement, un saucisson, des fruits secs, et un bout de pain. Enfin, le soir nous prenions des pâtes à cuissons rapide genre les pâtes 3 min de Panzani sont très bien. A la base nous devions les manger avec du sel mais les champignons trouvés sur le chemin savaient très bine les agrémenter! 😉 N’hésitez pas regarder s’il y a un ravitaillement possible ( superette de village, boulangerie, etc.) sur votre chemin, cela fera moins de nourriture à porter tout de suite!

Cèpes

Cèpes

Trompettes de la mort au feu de bois ;)

Trompettes de la mort au feu de bois 😉

Pour ce qui est de l’eau nous avions 2/3 litres chacun que nous réservions uniquement pour boire pendant la marche ou pendant que l’on mangeait. Nous cuisinions uniquement avec l’eau de la Loire, attention tout de même à attendre qu’elle boue bien avant de mettre les pâtes ou pour boire le thé ou l’infusion de menthe sauvage 😉 Ensuite, nous demandions à l’habitant de nous dépanner en eau si jamais nous étions à court depuis trop longtemps. Pour l’anecdote, nous étions proche de passer en Ardèche, et nous avions plus d’eau depuis 2 heures, de plus nous cherchions du pain. Arrivés dans un hameau situé au cul de sac d’une route défoncée, nous croisons des touristes, ceux-ci nous autorise à remplir nos bouteilles en eau, mais également nous font don d’une baguette de pain fraîche.. Comme quoi, il y a encore des gens sympas!  Néanmoins, nous n’avons jamais sentis être en danger à cause du manque d’eau potable ou autre!

L'eau est sur le feu

L’eau est sur le feu

Surtout, il ne faut pas s’encombrer de choses inutiles, par exemple, prendre 8 caleçons, et 8 paires de chaussette, 3 pantalons et 4 tee shirt ne sert à rien, et surtout ajoute du poids qu’il faut ensuite porter! Toujours avoir à l’esprit que l‘on portera ce que l’on prend! Je vous conseille de ne prendre que 2 caleçons et 2 paires de chaussette par exemple, ainsi pendant que l’un sèche sur le sac pendant la marche, on porte l’autre, et le roulement va très bien, idem pour les tee-shirts ou les pantalons. Pensez au roulement! Pour la toilette, on peut se débrouiller qu’avec un savon de marseille(lessive, douche,…)et une brosse à dent et du dentrifrice. On peut aussi utiliser de la saponaire officinalis qui peut substituer le savon le temps d’un nettoyage…

Parlons pêche maintenant, le principal problème avant de partir était de ne pas emmener le waders et chaussures de waders car trop lourds pas assez adaptés. Malheureusement la température de l’eau de la Loire était assez basse pour cet été, et donc pêcher les pieds dans l’eau risquait d’être très incorfortable. Pour résoudre ce problème, j’ai récupéré une vieille combinaison de plongée de type salopette en néoprène sans manche au niveau des bras. Ainsi avec des chaussures légères, j’étais assez isolé du froid grâce à la combinaison, et celle-ci était légère et séchait rapidement, donc je ne portait pas non plus l’eau qui était gorgé dans le néoprène de la combinaison. Par contre je ne marchait pas avec la combinaison sur moi car pas pratique au niveau frottements et transpiration. De ce point de vue, la combinaison à été le meilleur moyen pour pêcher sans avoir trop de poids à porter. Et de plus en plus je réfléchis à pêcher avec pour le reste de l’année ( peut être pas en début de saison) du fait de sa robustesse et de son aspect pratique!

J’avais emporté une canne 10′ soie de 5 en 4 brins pour limiter l’encombrement, et je n’avais pas pris d’épuisette trop encombrante! Niveau petit matériel et boîtes à mouche, j’avais un chest pack field and fish de cette référence : http://www.vetements-peche-mouche.com/Tous-les-produits/Chest-Pack.html avec 2 boites à mouche et une boite en plus de secours si jamais l’une des deux principales venait à faire un bain pour toujours… Je l’avais adapté  de façon à ce qu’il s’accroche sur les bretelles de mon sac à dos de 60 litres et non autour de mon cou. Ce chest pack est très solide, et léger!

Yann et sa truite

Yann et sa truite

Une petite truite pour finir

Une petite truite pour finir

Pour ranger votre sac à dos, je vous conseillerais de mettre le poids au milieu du sac même si ce n’est pas toujours facile! Ensuite régler correctement votre sac pour éviter le mal de dos car ce sera un sac lourd en général! Un bâton de marche est alors un bon allier pour vous faciliter la marche; en bois, en fibre, fait en chine ou dans votre jardin, le choix est infini! Perso, je me suis fait un bâton en bois de noisetier ( léger et qui est facile à travailler).

Me voilà partis pour une semaine de marche et de pêche :

Me voilà partis pour une semaine de marche et de pêche

Alors oser l’aventure! C’est tellement ressourçant! N’ayez pas peur de l’inconnu, et surtout vivez à fond cette aventure! On en fait pas tout les jours!

Voilà 5 ans que j’organise avec des amis des trips de ce genre les étés. Et je pense que nous pouvons dire celui-ci a été le plus abouti en terme d’ambiance, de paysage, d’aventure : se retrouver à faire du stop à la sortie de Lac d’Issarlès, 3 gars avec de gros sacs… cela fait forcément de bons souvenirs!

L'un est en Ardèche, l'autre en Haute Loire

L’un est en Ardèche, l’autre en Haute Loire

Petit feu de camp

Petit feu de camp

Merci Yann, et François!

Chemin avant d'arriver à Goudet

Partez sur les chemins! Vous reviendrez différents!

 

A bientôt

 

stef 43